Natation entraînement croisé

Entraînement croisé course à pied, la solution performance ?

Lorsque l’on commence à accumuler les séances d’endurance et celles de travail spécifique dans la semaine. Il arrive que l’on arrive à un niveau où l’organisme nous dise « STOP ». Alors, si vous voulez préserver votre corps et continuer à progresser en course à pied. L’entraînement croisé est peut-être la solution.

Qu’est-ce que l’entraînement croisé en course à pied ?

L’entraînement croisé est le nom donné à cette technique d’entraînement qui est très à la mode en ce moment. Les coachs conseillent à partir d’un certain nombre de séances par semaine, de programmer entraînements à la pratique d’autres sports complémentaires, car votre corps à des limites. Bien sûr, ce n’est pas n’importe quels sports. Il faut qu’ils soient complémentaire à la course. On préconise le vélo, la natation, le yoga et bien d’autres sports pour certains types de séances spécifiques pour un entraînement croisé de course à pied.

Cependant, il faut quand même rappeler, que les meilleurs entraînements pour un coureur, restent les moments de course. Ces moments particuliers sont présents dans les planning, pour aider à la récupération, travailler l’endurance fondamentale, voir même dans certains cas remplacer une séance de Fartlek.

La natation en entraînement croisé ?

La natation est un atout dans l’entraînement croisé à la course à pied. Cette pratique permet souvent de reprendre l’entraînement en douceur après une séance très dure.

Le crawl et la brasse sont à privilégier. Ainsi, même des nageurs très moyens peuvent profiter des bienfaits de la natation pour récupérer en continuant la pratique sportive. On peut même envisager de faire des séances de fractionné en natation. Mais, dans ce cas il faut que cela reste ponctuel, car la course est quand même à privilégier pour de l’entraînement spécifique.

Le Yoga pour un entraînement croisé running

Le yoga peut parfaitement s’inclure dans un plan entraînement de coureur. Il s’apparentera à une séance de préparation physique ou de stretching. Pourquoi pas en début de semaine après un week-end chargé. Cela fera le plus grand bien au corps et à l’esprit du coureur.

Pourquoi pas un entraînement croisé en salle pour les runners ?

Certains coureurs profite d’aller en salle de sport l’hiver quand il fait froid ou l’été lorsque la canicule fait rage. Le vélo elliptique, le tapis de course et l’ergomètre peuvent être de bons moyens de s’entraîner pour un coureur qui évite les pièges du climat. Et si cela redonne un peu de motivation à l’entraînement lorsque le temps n’est pas au beau fixe. Pourquoi s’en priver.

La petite reine de l’entrainement croisé du coureur, le vélo

Cela fait quelques années que l’on voit les coureurs enfourcher leur vélo pour de longues sortie. Ce n’est pas étonnant, car c’est possible de travailler son endurance fondamentale en vélo de temps en temps dans le cadre de l’entraînement croisé course à pied. Alors, pourquoi s’en priver. Comme le vélo génère beaucoup moins de microtraumatisme. Pratiquer quelques séance d’endurance en vélo permet de progresser un peu en changeant de pratique. Tout en prenant soin de son corps. Alors, pourquoi s’en priver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.